Contact

Si vous souhaitez envoyer plusieurs fichiers, pensez à les compresser dans une archive zip.

(Taille maximum 20 Mo / Fichiers acceptés : .jpg .png .pdf .psd .ai .zip)



Applications : Hybride web, hybride native et native, c’est quoi ?

Applications : Hybride web, hybride native et native, c’est quoi ?

Lors de la création d’une application mobile, les critères qui ressortent le plus souvent sont le besoin d’une application rapide, fluide, et si possible le moins coûteux…

Selon les besoins, plusieurs technologies de développement sont disponibles pour réaliser une app mobile, chacune avec ses avantages et ses inconvénients. Nous allons ici détailler chacune de ces méthodes afin d’en comprendre les principales caractéristiques.

1. Les applications natives

Les applications natives, comme leur nom l’indique, sont expressément faites pour fonctionner sur une plateforme en particulier, ici iOS (Apple) et Android (Google). Une application développée sur une plateforme ne pourra pas fonctionner sur une autre.

Avantages :

  • La technologie la plus rapide. Utilisant directement les fonctionnalités de la plateforme choisie, il n’y a pas de perte de performance lors de l’exécution du code.
  • Accès aux fonctionnalités natives de l’appareil sans surcouche (géolocalisation, appareil photo, Touch / Face ID, etc…)
  • Une communauté dédiée à chacune de ces plateformes, facilitant l’accès aux ressources (documentations, forums, cours, …)

Inconvénients :

  • Coûts de développement
    • Les développeurs travaillant sur des technologies natives sont généralement plus chers que ceux travaillant sur des technologies hybrides.
    • Développer des applications natives implique de réaliser autant de projets que de plateformes désirées (le budget est généralement doublé si l’on souhaite une application iOS et Android)
  • Temps de développement : Comme pour les coûts, le développement sera accru dû au nombre de plateformes voulues pour supporter l’application.
  • Obligation de maintenir plusieurs projets au lieu d’un.

Pour résumer, un développement natif offre les meilleures performances lorsqu’il s’agit de faire tourner des applications, au détriment du prix généralement plus élevé et du temps de réalisation plus long.

2. Les applications hybrides web

Les applications hybrides web fonctionnent grâce à une WebView, c’est-à-dire que l’application est réalisée avec du code web (généralement du JavaScript et du HTML), qui va être interprété comme un site web à l’intérieur de l’application. Ce système permet de fonctionner sur plusieurs plateformes via un seul et même code (bien que quelques adaptations soient potentiellement nécessaires).

Avantages :

  • Une communauté importante. Bien que de nombreux Frameworks soient utilisés pour la réalisation d’applications hybrides, celles-ci sont toutes portées sur les mêmes technologies.
  • Des coûts de développement plus faibles. Une application hybride permet effectivement de tourner sur plusieurs systèmes, évitant ainsi de multiplier les projets.
  • Un temps de développement réduit. Comme précédemment, un seul projet à réaliser et à maintenir implique un temps de développement plus court que pour une application native.
  • Une taille réduite. Les applications hybrides fonctionnent grâce à une WebView, celle-ci n’embarque pas forcement les fonctionnalités souvent très lourdes que peuvent utiliser les applications natives.

Inconvénients :

  • Des performances limitées. Faire fonctionner du Web dans une application réduit les performances de l’application, dû à une couche supplémentaire entre l’appareil et la vue finale.
  • Une limitation d’accès aux fonctionnalités des appareils. Dû au système de WebView, beaucoup de fonctionnalités natives des smartphones et tablettes restent encore inaccessibles. Celles-ci nécessitent qu’un « pont » soit créé entre le « Web » et le « Natif », et généralement réalisé par la communauté.

Les applications hybrides web offrent un excellent rapport qualité / prix, pour des applications ne nécessitant pas de performances extraordinaires (News, Discussions, etc…).

3. Les applications hybrides native

Les applications hybrides natives sont un mix des deux méthodes précédemment évoquées. Celles-ci fonctionnent avec une exécution native du code sur l’appareil, sans WebView, tout en étant développées grâce à des langages Web (HTML, JS, CSS).

Avantages :

  • Des performances optimales : Aussi rapide ou presque que les applications natives, dû au fait que celle-ci ont une exécution native du code.
  • Un coût et un temps de développement réduit par rapport aux applications natives : Bien que le code soit exécuté nativement par les appareils, un seul projet est nécessaire pour plusieurs plateformes, le code Web est décliné en code natif pour chaque support.
  • Accès au fonctionnalités natives des appareils, sans restriction.

Inconvénients :

  • Nécessite des développeurs ayants quelques connaissances avec les environnements de développement natifs, ceux-ci étant généralement obligatoires lors de l’ajout des fonctionnalités natives.

Les applications mobiles hybrides natives sont à priori le meilleur des deux mondes. Une facilité d’accès et de développement à la portée de tous, ainsi que la qualité et les performances des applications natives.

Conclusion

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire quand il s’agit de choisir la technologie de développements d’une application mobile. Chaque technique à ses avantages, ainsi que ses défauts.

Les applications hybrides web se focaliseront plutôt pour les personnes ayant de petits budgets, ou bien celle ayant besoin de fonctionnalités réduites, contrairement aux applications natives ayant pour seule limite l’imagination du créateur, à condition que le budget suive.

colas.douart
No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website