Contact

    Si vous souhaitez envoyer plusieurs fichiers, pensez à les compresser dans une archive zip.

    (Taille maximum 20 Mo / Fichiers acceptés : .jpg .png .pdf .psd .ai .zip)



    Comment aider les séniors face à la fracture numérique ?

    Comment aider les séniors face à la fracture numérique ?

    Environ 67, 2% des plus de 75 ans sont touchés par la fracture numérique, c’est-à-dire qu’ils éprouvent des difficultés dans au moins un domaine de l’utilisation des outils numériques. Vous avez certainement dans votre entourage des seniors confrontés à la fracture numérique et souhaitez pouvoir les aider à se servir d’un ordinateur ou d’un smartphone. Vous cherchez de l’aide pour vous même ? Ces lignes vous sont destinées.

    Les Seniors dépassés par la transition numérique

    En France l’Etat à numérisé un grand nombre de ses services, les entreprises privées font de même pour la plupart. Au détriment des générations non digital native qui peinent à se servir de l’informatique. 53 % des personnes de plus de 75 ans n’ont pas d’accès à Internet donc les difficultés sont encore plus grande. Savoir comment aider les séniors face à la fracture numérique n’est pas toujours une chose aisée

    Les symptômes de l’illectronisme chez les seniors

    Même équipées d’un ordinateur et/ou smartphone avec une connexion internet à domicile les personnes âgées rencontrent des difficultés avec l’informatique et les outils numériques.

    L’un des premiers symptomes de la fracture numérique chez les séniors, est la manipulation des différents appareils numériques, l’installation de l’agent d’exploitation lors du premier allumage, la création d’une adresse mail et l’installation des différents logiciels nécessaires au fonctionnement et à la navigation sur Internet. Sans compter les mises à jour futures.

    Les logiciels de traitement de texte deviennent des embûches dans le parcours informatique des séniors. Rédiger des courriers dans des formats adaptés ou lire des feuilles de calculs peut s’avérer être un parcours du combattant, surtout lorsque l’on accomplit ces taches à domiciles.

    Avec la numérisation des services publics certaines personnes renoncent à exercer certains de leur droits. La navigation sur les sites administratifs, est ardue et certains parmi les séniors renoncent à faire valoir leurs droits, au détriment de leur qualité de vie,

    Internet, autre manifestation d’illectronisme chez les séniors

    Vieille femme avec des lunettes, assise devant un ordinateur posé sur une table.

    Internet peut s’avérer être un parcours du combattant pour les séniors. Ils sont souvent la cible d’escroqueries via les réseaux sociaux ou sur leur boite mail. Des personnes malintentionnées montent des arnaques afin d’extorquer de l’argent à des personnes, victimes de l’illectronisme. Dans la jargon d’internet on désigne ces cyber-arnaqueurs par le termes de brouteurs.

    Ces derniers se font passer pour des entreprises ou même des services publics et extorquent des données et des fonds aux personnes qui ont le malheur de tomber dans leurs pièges.

    Le fait que de nombreuses personnes âgées n’aient pas d’accès à internet contribue également à des difficultés sociales. L’isolement est récurrent pour les personnes âgées et la crise sanitaire n’a pas arrangé la situation. Pour les séniors qui bénéficient d’une connexion à domicile, se créer un profil sur les différents réseaux sociaux est difficile.

    En outre selon les générations l’utilisation des plateformes varie. Facebook par exemple est maintenant considéré comme le réseau social des générations de plus de 30 ans tandis qu’Instagram ou TikTok sont plébiscités par les jeunes. Une situation pouvant occasionner des difficultés pour la communication des personnes âgées, avec leur famille et leurs proches.

    L’illectronisme ne se résume donc pas seulement à des difficultés de manipulation des technologies de l’information et de la communication. Il s’agit d’un problème social. Comment aider les séniors face à la fracture numérique ? Diverses assistances peuvent être mises en places

    Assister vos proches victimes de l’illectronisme

    Il est possible d’aider des proches ou des connaissances à utiliser les différentes technologies de l’information et de la communication. Les collectivités territoriales et l’Etat proposent également diverses assistances à l’attention des personnes confrontées à la fracture numérique et l‘illectronisme;

    Proposer son aide dans l’usage des outils numériques

    Si vous avez plus de 25 ans et êtes à l’aise avec l’informatique et le numérique, vous avez sans doute connu ce moment ou vos parents vous ont demandé comment on insère une pièce jointe dans un mail. Ou comment ajouter une photo sur les réseaux sociaux. Des requêtes qui peuvent sembler de faible importance, lorsque l’on est un digital native, mais pour l’émetteur de celles-ci, elles constituent une urgence.

    Nul besoin d’être un professionnel de l’aide à la personne pour offrir ses services aux personnes âgées. Lorsqu’elles ont fait l’acquisition récente de matériel informatique (smartphone tablette ordinateur), vous pouvez leur montrer comment installer les applications ou les mettre à jour et leur apprendre à utiliser internet.

    Lors d’une conversation anodine une personne peut vous parler d’un mail qui semble émaner de leur caisse de retraite ou de le opérateur téléphonique sauf que la démarche indiquée semble suspecte. N’hésitez pas à chercher à en savoir plus à quoi ressemblait l’adresse e-mail (généralement les arnaqueurs se font démasqués grâce à elle) et prenez le temps de lui montrer à quoi ressemble les véritables adresses électroniques.

    Vous pouvez également leur indiquer où trouver les services d’assistances informatiques des grandes entreprises et services publics.

    Si faute de temps ou de proximité avec le domicile de la personne concernée, vous ne pouvez intervenir, vous pouvez l’aiguiller vers les institutions qui ont en charge la lutte contre la fracture numérique.

    Les politiques d’assistance informatique et numérique

    Main tenant un smartphone avec écrit à côté les mots solidarité numérique

    Face aux problématiques engendrées par l‘illectronisme les services publics s’est engagé pour aider les seniors à apprendre l’informatique sous ses aspects les plus courants.

    Le pass numérique donne droit à une dizaine d’heure de formation en usage des outils informatiques et numériques. Celui-ci est délivré sous la forme de tickets, les bénéficiaires n’ont pas à avancer d’argent pour suivre ces cours.

    Les conseillers numériques donnent des cours d’informatique et d’utilisation de l’espace du numérique. Ils abordent l’utilisation quotidienne d’un ordinateur ou d’un smartphone, comment utiliser les logiciels les plus courants, (traitement de texte et de données). Dans certaines situations (handicap éloignement) leurs cours peuvent être dispensés à domicile.

    Le site https://www.solidarite-numerique.fr/ offre des conseils sur l’utilisation des outils informatiques, savoir identifier une bonne information, comment mettre à jour le système d’exploitation de son ordinateur.

    Pour les personnes qui souhaitent aider leurs proches à distance, il existe le kit d’inclusion dans la société numérique https://kit-inclusion.societenumerique.gouv.fr/. Ce site destiné aux non professionnels de la médiation numérique, permet d’accompagner vos proches rencontrant des problèmes avec les outils informatiques. Une grille d’évaluation vous est proposée afin d’estimer le niveau d’illectronisme de la personne que vous assistez. Selon cette grille vous serez a même de l’orienter dans ses démarches.

    L’illectronisme reste un grave problème en France. Néanmoins il est facile de savoir comment aider les séniors face à la fracture numérique. Toutefois ce problème touche d’autres catégories de la population, et les inégalités engendrés par l’absence de maîtrise des outils digitaux reste présent. Faire appel aux professionnels du développement des technologies numériques afin de trouver des solutions adaptées, est devenu incontournable.

    Subscribe to our newsletter!

    Maxime Léon
    No Comments

    Post a Comment

    Comment
    Name
    Email
    Website